• la prophetie et message des 7 feux

    La Prophétie Algonquine des Sept Feux provient de

    l’Enseignement Sacre des Nations Amérindiennes Algonquine et Ojibwé.

    elle fait écho a la Prophétie des Lakotas :  « la prophetie de la femme Bison Blanc. »

    En 1979

    un Ainé Ojibwé a fait connaitre par écrit la Prophétie des 7 feux

    en publiant un livre afin de mettre les Enseignements Sacrés du Midewiwin à la disposition des familles Anishinabe

    L’auteur est

    « Edward Benton-Banai ou Bawdwaywidun »

    grand chef de la Loge Midewiwin des 3 feux

    dans la réserve du Lac Courte Oreilles dans le Wisconsin.

     Le Grand-Père William Commanda

    a publiquement raconté cette prophétie en 1997 au Québec,

    au cours d’un rassemblem

    Nous sommes dans la période du »septième feu »

    une période de choix de vie.

    « Un message de paix et d’unité »

    selon la tradition des amérindiens algonquins et ojibwés

    La prophétie incite

    « à choisir un monde de paix et d’union »

     entre les races et les peuples.

    Le message de la prophétie des sept feux

    et de la ceinture wampum

    est une invitation faite aux peuples de la Terre

    « à se respecter, s’apprécier, fraterniser et s’unir. »

    « C’est un message de paix et d’amour »

    la préservation de la Planète Terre

    Ce message est délivré

    par plusieurs Grands Chefs Algonquins

     dont

    « le Grand-Père William Commanda »

    « et Dominique Rankin »

    WILLIAM COMMANDA

    de son vrai nom Ojigkwanong (Étoile du Matin),

    est né en 1913 dans la réserve indienne de Kitigan Zibi au Québec.

     est décédé en 2011 à l’âge de 97 ans.

     choisi comme chef  d’un mouvement visant

    « la création d’un gouvernement autochtone indépendant »

     le North American Indian Nation Government, en 1945

    en  réponse au gouvernement canadien qui refusait alors tous droits aux peuples autochtones.

    Il était le gardien

    de « trois ceintures wampum »

    et conservait en mémoire

    « les traditions orales de la nation algonquine »

    il a rencontré de grands leaders politiques et spirituels du monde, a voyagé au Canada et à l’étranger

    et a donné de nombreuses conférences dans des rassemblements et les comités pour

    « la paix des Nations-Unies »

    contribuant à l’adoption de la Déclaration de l’ONU sur les droits des peuples autochtones.

    Il est reconnu mondialement pour le partage qu’il a fait de ses croyances spirituelles,

    pour son enseignement sur

    « l’égalité la réconciliation, l’harmonie et la paix entre les personnes »

    ainsi que sur le respect de la Mère-Terre.

    création du

    « Cercle de Toutes les Nations « 

    rassemblement international dans sa réserve

    « l’idée d’une humanité sans frontières, seulement des humains, tous axés sur le respect du Grand Cercle de la Vie et l’amour de son prochain. »

    « Nous devons nous rassembler en un seul cœur, un seul esprit, un seul amour et une seule détermination. »
    « Le temps est venu d’allumer le huitième Feu. »
    william commanda

    DOMINIQUE RANKIN

    élève de William Commanda

    nom spirituel de Kapiteotak

    celui qu’on entend chanter de loin.

    Né dans les forêts de l’Abitibi, , au sein d’une famille qui préservait un mode de vie ancestral,

    il fut rapidement désigné pour prendre la succession de son père à titre de

    « chef héréditaire et homme-médecine. »

    qui le conduisit au Canada et dans les Amériques

    à la rencontre des sages autochtones

    plusieurs années dans les pensionnats indiens

    il est aujourd’hui

      le leader spirituel dans la tradition Anicinape.

    Leader, guérisseur, enseignant

    Sa mission de propagation du

    « message de paix Anicinape »

    l’amène à prononcer des conférences

    et animer des stages de guérison partout au Canada, en France et ailleurs dans le monde

    Siégeant également parmi un groupe de 49 anciens

    représentant les leaders spirituels autochtones du Canada,

    on l’a désigné

    « gardien de la porte de l’Est »

    au sein de ce groupe

  • les 7 prophètes messagers

    Sept prophètes sont venus chez les Anishinabés.

    Ils sont venus quand le peuple vivait une vie paisible sur la côte nord-est de l’Amérique du Nord.

     

     Ces prophètes ont laissé au peuple

    « sept prophéties »

    sur ce que serait le futur.

     

     

    Chacune de ces prophéties fut appelée

    « UN FEU »

    et chaque feu représente

    « une période différente qui se produira dans le futur. »

     

     

    Voilà pourquoi les enseignements des sept prophètes

    sont maintenant nommés

    « les Sept Feux. »

  • premier feux

    Le premier prophète dit au peuple:

     

    Dans la période du Premier Feu,

    la nation Anishinabé s’élèvera

    et suivra

    « la voie du Coquillage Sacré de la Loge du Midewiwin »

     

     

    La loge du Midewiwin

    « servira de point de rassemblement au peuple »

    « et ses traditions seront la source de beaucoup de force. »

     

     

    Le Mégis Sacré les conduira à la terre choisie  pour les Anishinabés.

     

     

    Vous devrez chercher

    « une île en forme de tortue [l’Amérique du Nord] »

    reliée à la purification de la terre.

     

    Vous trouverez une telle île au début et à la fin de votre voyage

     

     

     Il y aura sept endroits où vous vous arrêterez sur votre parcours.

    Vous saurez que vous avez atteint l’endroit choisi

    quand vous aurez atteint une terre où la nourriture se développe sur l’eau.

     

     

     Si vous y restez, vous périrez.

  • deuxieme feux

    LE SECOND FEU

     

    Le deuxième prophète dit au peuple:

    « Vous reconnaîtrez le Deuxième Feu

    parce qu’en ce temps là,

    la nation sera cantonnée près d’une grande étendue d’eau.

     

     

    En ce temps là

    « la direction du Coquillage Sacré sera perdue. »

     

     

     Le Midewiwin diminuera en force.

     

     

     Un garçon naitra pour indiquer

    « la voie de retour aux traditions »

     

     Il montrera la direction des marches

    « vers le futur du peuple Anishinabé. »

  • troisieme feux

    LE TROISIEME FEU

     

    Le troisième prophète dit au peuple:

     

    « Pendant le Troisième Feu

    les Anishinabés trouveront

    « la voie vers leur terre choisie »

     

     une terre à l’ouest de laquelle la nourriture pousse sur l’eau.

  • quatrieme feux

    Le quatrième feu:

     

    Le Quatrième Feu fut originalement révélé au peuple

    par deux prophètes

    Ils sont venus comme un seul.

     

    Ils ont parlé de

    « la venue de la race à la peau blanche. »

     

     

    L’un des prophètes dit:

    « Vous connaîtrez le futur de notre peuple

    par le visage que la race à la peau blanche affiche.

    S’ils viennent en affichant le visage de la fraternité

    alors viendra une

    « période de merveilleux changements pour plusieurs générations. »

     

    Ils apporteront

    « de nouvelles connaissances et objets »

    qui pourront se joindre aux connaissances de ce pays.

     

     

    De cette façon,

    deux nations se joindront

    pour créer une puissante nation.

     

     

    À cette nouvelle nation se joindront deux autres,

    et les quatre nations formeront

    « la plus puissante de toute les nations »

     

     

     Vous reconnaîtrez

    « le visage de la fraternité »

    si la race à la peau blanche vient sans porter d’armes,

    s’ils viennent en apportant seulement leurs connaissances et une poignée de main.

     

     

  • cinquieme feux

    5E FEU

     

    Le cinquième prophète dit:

    « Pendant la période du cinquième Feu,

    viendra un temps de grandes difficultés qui affectera la vie de tous les Autochtones »

     

     

     

     Quand les signes de ce Feu apparaitront,

    viendra parmi le peuple

    « une personne qui promettra une grande joie et le salut. »

     

     

     

    Si le peuple accepte ces promesses

    d’une nouvelle façon de vivre

    et abandonne les enseignements anciens,

     

    alors les difficultés du Cinquième Feu

    « resteront avec le peuple pendant plusieurs générations. »

     

     

     Les promesses qui vous seront faites

    se révéleront de fausses promesses.

     

     

     

    Tous ceux qui accepteront ces promesses

    « causeront la presque totale destruction du peuple. »

     

    Quand le Cinquième Feu arriva,

    de grandes difficultés survinrent dans la vie de tous les Autochtones

    La race à la peau blanche

    lança des offensives militaires contre les Autochtones dans tout le pays

    pour s’emparer de leurs terres et de leur indépendance

    comme peuple libre et souverain.

    Nous savons maintenant que les fausses promesses qui ont été faites

    « à la fin du Cinquième Feu »

    se référaient au matériel et aux richesses

    inhérents au mode de vie de la race à la peau blanche.

    Ceux qui ont abandonné les anciennes méthodes

    et accepté ces nouvelles promesses

    furent un facteur important qui causa

    la presque totale destruction des Autochtones de ce pays

  • sixieme feux

    Le prophète du Sixième Feu dit:

     

    « Pendant la période du sixième Feu,

    il sera évident que les promesses du Cinquième Feu

    sont venues d’une fausse manière

     

     

     Ceux qui auront été trompés par ces promesses

    éloigneront leurs enfants des enseignements des Sages.

     

     

    Petits-fils et petites-filles se retourneront contre leurs Ainés.

     

     

    Aussi, les Sages perdront leur raison de vivre,

    ils perdront leur rôle dans la vie.

     

     

     Pendant cette période,

    une nouvelle maladie fera son apparition parmi le peuple.

     

     

    L’équilibre de nombreuses personnes sera dérangé.

     

     

    La coupe de la vie sera presque renversée.

    La coupe de la vie deviendra presque la coupe de l’amertume.

     

     

    Quand ces prédictions furent faites,

    beaucoup se moquèrent des prophètes.

     

    Ils détenaient alors les remèdes nécessaires pour se préserver de la maladie.

    Ils étaient alors un peuple en bonne santé et heureux.

    Ils étaient ceux qui choisirent de rester en arrière lors de la grande migration des Anishinabés.

     

     

    Ces personnes furent les premières à entrer en contact avec la race à la peau blanche.

    Il en souffrirent le plus.

     

     

  • septieme feux

     

    Le Septième prophète qui rendit visite au peuple il y a bien longtemps,

    est décrit comme étant

    « différent des autres prophètes »

     

    Il était jeune et avait une lumière étrange dans ses yeux.

     

     

     Il dit:

    « Quand viendra la période du Septième Feu,

    de Nouvelles Personnes apparaitront.

     

     

    Elles retraceront leurs pas pour redécouvrir les traces laissées sur la route.

    Leurs pas les conduiront vers les Ainés à qui elles demanderont de les guider dans leur voyage

     

     

     

    Mais beaucoup des Ainés se seront endormis.

    Ils s’éveilleront dans ce nouvel âge sans rien à offrir

     

     

     Quelques-uns des Ainés seront muets

    parce que personne ne leur demandera quoi que ce soit.

     

     

     Les nouvelles personnes devront faire attention

    à la manière dont elles s’approcheront des Ainés.

     

     

     La tâche des nouvelles personnes ne sera pas facile.

     

    Si les nouvelles personnes restent fortes

    « DANS LEUR QUETE »

     le Tambour à Eau de la Loge du Midewiwin

    fera de nouveau entendre sa voix.

     

     

     Il y aura une

    « renaissance de la nation Anishinabé »

    et les vieilles flammes seront attisées.

    Le Feu Sacré brulera de nouveau.