PODCAST AUDIO

Le reve de l’arc en ciel tournoyant

Les Mères de Clan allongèrent leur corps hupain tout nouveau en cercle sur la Terrre, leurs peds tournés vers un feu, et laissèrent leur corps exprimer leur Roue de Médecine humaine

Pendant quatre jours et quatre Nuits, elles ont revé.Au premier Soleil, eles reverent de l’illumination qui vient de l’Est et de la facon de mieux comprendre l’illumination qui arrive par l’ouverture de la Porte Dorée, la Porte qui mène a tous les autres niveaux d’imagination et de conscience.Elles reverent des lecons des mondes a venir et comment chaque  femme pourrait contribuer par ces talents a faire en sorte que ces mondes soit emplis d’harmonie, de vérité, d’égalité et de paix.

La vision de chaque Mère de Clan était différente car, car chacune disposaoit d’une facon unique de concevoir sa Médecine personnelle

. La compréhension de la vie t du souffle de vie qui soutient tous les etres humains au long de leurs avancées dans leur Marche sur Tere s’ifiltra dans les sens ds reveuses, leur donnant la sagesse des Systèmes de Connaissance que les humains allaient utiliser dans le royaume physique.

Le reve se prolongea pendant le deuxième jour et les visions firent place aux lecons du Sud. Chaque femme vit de quelle manière elle pourrait contribuer a briser les schémas comportementaux qui avaient mis la Tribu Humaine en servitude. La magie de l’innocebnce et de l’émerveillement enfantin, la célébration et le jeu emplissaient leurs reves, quand les plaisus de la vie furent montrés.

A cgaque femme revenait une appréciation profonde des choses qui font de la Terre un lie de beauté.

Le reve contina et elles découvrirenrt les lecons de l’humilitéainsi que les cobnséquences du sentiment de suffisance. A chacune fut montrée l’abondabnce que le groupe pouvait créer a travers son unité, et la facon de travailler ensemble pour transmettre a l’ghumanité le legs collevtif de « plénitude »

Alors que Grand-Père Soleil se levait pour la troisième fois, le reve s’orienta vers les lecons de ‘Ouest. L’Ouest, Duirection de la Lune et leu de tousl les lendemains, amena la vision d’égalité névessaire pour s’assurer de la « plénitud » future En fasant honneur aux talents et a l’Espace Sacré de chacune et toutes les formes de vie, le cercle se trouvait englobé dans un sentiment d’unité, tandis que se révélait la beauté unique de chacune des femmes assemblées.

La préservation des Traditions , ainsi que l’abondance sur la Mère Planète firent leur apparition lorsque chaque Femme vit quel était son role spécifique en tant que Gardienne de la fertilité et de la vérité.

La possibilité de s tourner vers son propre coeur pour y connaitre la vérité afin de prendre des décisons « équilibvrées » devint un él&menr du Reve de l’Arc-en-Ciel Tournoyant leur apporta un ensemble de visions de la Tribu Humaine dans un futur lointain : la Pzix et l’imumination présentes dans le Premier Lond d’Amour reviendraient lorsque la Tribu Humaine aurait achevé son apprenissage a traves ses épreuves et ses erruers. La révélation finale de l’accomplissement, lorsque tout aurait été guéri, amzna l’aube d’un nouveau Soleil : la lumière de Grand-Père Soleil recouvrait a nouveau le Monde d’en-Haut d’une gloire teintée de rose

. Le reve s’oriebta alors vers kle Nord etmontra aux Mères de Clan que « Vie, Unité et Egalité » dureraient « pour l’Etenité puique chacune avait pleinement intégré son enseignement.

La sagesse de tout ce qui leur avait été révélé et la facon dont chaque Rite de Passage amènerait toute vie plus prs de sa « complétude » s’enracina dans le ventre de chacune des Treize Mères de Clan.

La, le Reve pourrait grandir et porter ses fruits, niché dans la chaude obscurité de leurs ventres, dans ces lieux « d’harmoonie » et de vision qu’étaient les Bols de %Médecine ntérieurs de ces Grands-Mères de l’Arc-en Ciel RTournoyant. La cvision du Nord offrit alors la lecon de gratitude, amenant chaque femme a remercier du fond du coeur pour la vision de « pléntide » qu’elle avait recue.

Les graines du futur étaient plantées dans l’Ici et maintenan(t. Les reves de chaque Enfant de la Terre sraient honoeés comme autant d’élements qui partucipauent au tout. Le ventre de ces Grands-Mères de l’humanité concevrait a jamais les apprentissages, les défis et les aspirations des Enfants de la Terre. Les reves de Tous nos Proches dans la nature étaient reliés les uns aux autrs, a l’intérieur de ce Cercle Qacré du Reve de « Pléniude » qui se manifesterait un jour.Ces reves et enseignements de l’avenir viendraient un jour lorsqu’ils seait temps pour les Enfants de la Terre dapprendre la sagesse et de la rassembler.

Les Rites de passage ou changements accompagnant la naissance de chaque vision avaient leurs racines dans le présent : caqyue série de lecons de vie se dévoilerait au fur et a mesure qu’elle serait suscitées par le désir de la Tribu Humaine de canger de chemin-en e trabsgformant et en grandissant dans l’unirté.

La connaissance intéruieure et l vision que chaqus Mère de Clan détenait reposeraient au fond de on coeur. Le reve de qui elle est t de ce que ses talents représentent serait niché a l’intérieur de son ventre. L’ouverture de ces visions interviendrait lorsque la purification du Monde d’en-Haut seait achevée? Lors des Jours et des Nuits qui suivirent, il fut important d’accueillir la promesse qu’ap^prtauit le Reve de l’Arc ciel Tournoyant, afin que l’anonce des lumières de la « plénitude et l’unité » puise ete vue de partout a travers le monde? Le feu qui leur avait procuré de la cgaleur pendant les quatre jours et Nuits de leur reve se mit a s’agiter et a changer de forme. Le coeur de chasue Mère de Clan commenca a battre sur un certain rythme qui allait permettre a Tous nos Proches dans la ature de ressentir la constance de l’amour de leur véritable Mère et leur pronde connexion a elle

Les Mères de Clan se tebaient autoiyr de ce coeurb battant, etelles firent corps avec lui. Le feu d’amour qui animait cgacune s’éleva hors de la Terre Intérieure pour créer l’Aurore Boréale. Ces lumi-res d’arc-en-ciel Tournoyant étaient en train de s réaliser et que la Terre ne serait plus jamais détruite par le feu. Les coeluurs de l’Aurore, en touchant la Naton du Ciel, montrèrent que l’enseoignement pour la guérison du monde avait commencé. La Nation humaine devait apprenfre chacune des lecons de la Roue de Lédecine, de facon a restaurer l’accomplissement de son intégrité spirituelle. L’amoier de la Terre Mère était présent dans cgacun des rayons colorés qui dansaient sur le manteau indigo de la Natuion du Cieln, tout constellé d’étoiles.

Ces couleurs qui dansaient annoncaient que le Legs de la Terr Mère de « Vie, Unité et Egalité pour l’ternité » venait detre transmis aux Treize Mèrs de Clan. La Sororité venait dtre formée. La mission d’amener le Legs de la Femme ainsi que l’Enseignement de la pléntide aux Enfants de la Terre pouvaient a present commencerLorsque la pyrification du Monde d’en Haut fut achevée, douze des Treize Mères de Clan sortuirent de la Tere Intérieure, accompagné&s de quelques fervents humains qui aaient choisi de repeipler le Monde.

Alors, Celle quui Devient sa Vision iraot passer a son propre Rite de Passage : elle rejoindrait les autres lorsqu’elel deveindrait la rélaisation du reve, en prenant une forem humaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *